Sélectionner une page

Vous ne savez pas par où commencer pour créer un vlog ? J’ai décidé pour vous de rassembler 6 types de contenus qui vous aiderons à engager la conversation avec votre communauté et améliorer ainsi votre visibilité sur les réseaux sociaux :

  1. Sujet personnel : pour la majorité des gens, un vlog est une vidéo dans laquelle un créateur raconte une journée de sa vie personnelle. Ce type de vidéos est efficace, car le créateur s’ouvre à son public généralement depuis son lieu de vie, et partage des réflexions personnelles, ce qui crée une forme d’intimité appréciée de certains spectateurs.
  2. Sujet généraliste : ce type de vlog consiste à s’adresser directement à vos spectateurs comme si vous les connaissiez, sans parler de votre vie personnelle. Vous pouvez aborder un thème plus général, en évaluant un produit, en donnant des conseils, en présentant une vidéo de voyage ou en proposant un tutoriel, par exemple.
  3. Storytelling : raconter des histoires devant la caméra est une autre façon efficace d’engager la conversation. Il peut par exemple s’agir d’un événement qui s’est déroulé sur votre trajet pour aller au travail, ou de l’histoire hilarante de votre oncle Jean essayant pour la première fois le ski nautique. L’histoire peut être drôle, triste ou tout simplement intéressante. Dans tous les cas, une histoire captivante et bien racontée peut rendre un vlog très agréable à regarder.
  4. Personnage fictif : même une vidéo narrative scénarisée peut se faire sur le ton de la conversation, lorsqu’un comédien joue le rôle d’un vlogueur. Ce type de contenus fonctionne-t-il vraiment ? Il suffit de prendre l’exemple de certaines des séries scénarisées les plus populaires sur YouTube, comme The Guild, Lizzie Bennet Diaries, récompensée aux Emmy Awards, et plus récemment Breaking Out. Chacune d’entre elles présente un personnage fictif s’adressant à la caméra. Les spectateurs étaient probablement conscients que les personnes à l’écran jouaient un rôle, mais cela ne les a pas empêchés d’apprécier qu’ils s’adressent directement à eux.
  5. Vidéos bonus : si vous ne souhaitez pas utiliser les vlogs en guise de contenu principal, vous pouvez quand même engager la conversation avec les spectateurs en publiant des vidéos bonus. Elles peuvent être séparées de votre contenu principal ou intégrées au début et/ou à la fin de vos vidéos. Vous pouvez aussi les placer au début de la vidéo pour saluer vos spectateurs de manière décontractée, ou à la fin pour les inciter à passer à l’action.
  6. Répondre aux commentaires : vos abonnés sont généralement ravis que vous mentionniez leur nom dans une vidéo. En répondant aux commentaires, en particulier face à la caméra, vous leur prouvez que vous les écoutez, que vous vous souciez de leur avis et que vous souhaitez interagir avec eux. Tout cela permet de fidéliser votre audience. Toutefois, si ce type de vlog ne vous convient pas, répondre à vos spectateurs dans les commentaires peut favoriser votre popularité.

Questions à se poser

  • Jusqu’où êtes-vous prêt à vous dévoiler dans vos vlogs ?
  • Quelles histoires amusantes ou intéressantes pouvez-vous raconter devant la caméra ?
  • Vous semble-t-il plus judicieux de séparer vos vlogs de votre contenu principal ou de les y intégrer ?
  • Lesquelles de ces stratégies pour créer un vlog sont les plus adaptées à votre chaîne ?

J’espère que cet article à pu vous apporter quelques éléments de réponse afin d’élargir votre audience sur les réseaux sociaux. Si vous souhaitez d’autres articles sur le sujet ou avez des questions auxquelles je peux apporter une réponse, n’hésitez pas !